Quelques mots…

Jean-Pierre PAIN – graveur Etudes d'arts graphiques à l'École Estienne de Paris.
Après une formation universitaire (licence et maîtrise d’arts plastiques, CAPES), j’enseigne les arts plastiques en collège et en lycée puis en section arts appliqués.

J’ai été l’élève de Willy Ronis en photographie, de Willy Anthoons en sculpture et d’Albert Chaminade en peinture.

Depuis, 2009, je consacre essentiellement mon temps à la gravure taille douce, lithographie et xylographie. Je suis passionné par l’apiculture, par l’ouverture à l’autre et par la poésie.

Les mots et les images finissent par dialoguer.
Si c'est dans le cuivre que j'inscris l'inquiétude, c'est sur la page que j'essaie de saisir la parole perdue.

Contact : jpw.pain@gmail.com

16 novembre 2020 ~ 0 Commentaire

RAGE ÉCARLATE

RAGE ÉCARLATE

Rage écarlate qui innerve mes ombres obscures. Dans la nuit solitaire, j’avance et cherche un battement comme pulsation d’une impossible consolation. Rage intime qui affectionne l’écart. Totem pour un soleil noir. Écart entre le mot et la chose. Écart entre le réel et son mirage. Écart entre soi et sa rage. Et si l’écarlate apparaît […]

06 novembre 2020 ~ 0 Commentaire

DES FRACTURES AUX ARÊTES TRANCHANTES

DES FRACTURES AUX ARÊTES TRANCHANTES

Des fractures aux arêtes tranchantes qui parfois s’émoussent pour ne laisser apparaître qu’une figure suturée, qu’un visage émacié. Saisir les contours de cette étrange chimère. Persistance éternelle gravée dans la mémoire. Devenir une pythie pour une rhapsodie galante. Écrire sur si peu c’est créer une tragédie sur rien. Mais est-ce vraiment rien ? N’est-ce pas […]

21 septembre 2020 ~ 0 Commentaire

LE TEMPS ENTRE TRADITION ET MODERNITÉ

Embrasure

Le temps, chose la plus évidente, la plus immédiate pour la conscience intuitive mais objet de la pensée qui s’obscurcit dès que l’on passe du donné sensible au domaine de la pensée réflexive. Cette difficulté étant énoncée, je souhaite voyager entre la temporalité existentielle et le temps mis en forme à l’aide de concepts. Pour […]

16 septembre 2020 ~ 0 Commentaire

PALPITATIONS MELODIQUES

PALPITATIONS MELODIQUES

Palpitations mélodiques de murmures soudains. La rumeur du présent est étrange musique qui se glisse avec ce qui fuit. Mélopée subtile dans le bois d’Orion. Un seul bruissement Entre arbres et silence, je chante l’équilibre. Arabesques sonores aux déliés qui dessinent l’allégresse. Signes que je dois accueillir. Pour moi, il n’est d’autre augure que l’ombre […]

11 septembre 2020 ~ 0 Commentaire

EQUATION D’UN SAVOIR

EQUATION D’UN SAVOIR

Équation d’un savoir qui toujours doit s’éprouver pour déclencher le flux. Devenir braconnier de toute connaissance. Éprouver ce qui cherche à se dire avant même de connaître. Et naître avec des mots par le silence enrichis. A l’instar du visible qui, lui, est affecté par l’obscur des rêves. Chant perdu que je cherche à saisir […]

04 septembre 2020 ~ 0 Commentaire

UNE ETRANGE OFFRANDE

UNE ETRANGE OFFRANDE

Une étrange offrande comme un infini soudain à l’horizon de la peau. Au plain-champ de l’univers je suis sans ombre, présence  du poison que me lègue le ciel. Fleurs à peine écloses dans un champ magnétique. Avec André Velter je chante le calligraphe du vide. Étranges images pour qui dessine les mots et grave la […]

29 mars 2020 ~ 0 Commentaire

VISAGE DE L’IMPOSSIBLE

VISAGE DE L’IMPOSSIBLE

Visage de l’impossible en son effarante beauté. Quelques  mots pour tenter de déjouer l’ordre du monde, pour essayer d’exprimer la complexité du vivant, pour que chaos et cosmos ne cessent de s’unir. Faire de son corps une élégie capable de répondre au désenchantement du monde. Rendre à jamais présent ce qui paraît perdu en insistant […]

27 mars 2020 ~ 0 Commentaire

CONFINEMENT : 1 texte par jour depuis le 27 mars 2020

CONFINEMENT : 1 texte par jour depuis le 27 mars 2020

Confinement. Ne jamais s’arrêter à aucun reposoir.  Inscrire dans un certain-temps un état de l’être. Perception renaissance d’un signe, d’une empreinte mais sans point d’appui.  Jeter des lignes, des couleurs, des mots pour tenter de saisir l’immédiateté.  A la lisière des formes (plastiques ou scripturales) une source surgit. Et retrouver la trace de ses propres […]

13 décembre 2019 ~ 0 Commentaire

OISELEUR OU CHÂTELAIN

OISELEUR OU CHÂTELAIN

Oiseleur ou châtelain, je l’ignore ! Mais j’entr’ouvre la porte. Couleur d’âge et parfum d’enfance sans aucune réelle nostalgie. J’ai connaissance, me semble-t-il- de certaines voies secrètes qu’avec toi je partage et ce sont ces visions qui cernent la nuit, comme un lambeau de flammes qui permet d’apprivoiser la mort. Cela est fil ténu voire ombre […]

27 novembre 2019 ~ 0 Commentaire

A MON AMI

Ce qui s’efface se dissout dans la plénitude du monde pour énoncer sa propre béance…Lettre du 22 juillet 2018

Penserlaconsolation |
Hdaguillaumeh |
Viccenzacreation |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kryzaliid
| Compagnie bibi
| KARIWSKI