Quelques mots…

Jean-Pierre PAIN – graveur Etudes d'arts graphiques à l'École Estienne de Paris.
Après une formation universitaire (licence et maîtrise d’arts plastiques, CAPES), j’enseigne les arts plastiques en collège et en lycée puis en section arts appliqués.

J’ai été l’élève de Willy Ronis en photographie, de Willy Anthoons en sculpture et d’Albert Chaminade en peinture.

Depuis, 2009, je consacre essentiellement mon temps à la gravure taille douce, lithographie et xylographie. Je suis passionné par l’apiculture, par l’ouverture à l’autre et par la poésie.

Les mots et les images finissent par dialoguer.
Si c'est dans le cuivre que j'inscris l'inquiétude, c'est sur la page que j'essaie de saisir la parole perdue.

Contact : jpw.pain@gmail.com

27 novembre 2019 ~ 0 Commentaire

A MON AMI

Ce qui s’efface se dissout dans la plénitude du monde pour énoncer sa propre béance…Lettre du 22 juillet 2018

09 septembre 2019 ~ 0 Commentaire

S’ISOLER SANS SOLITUDE

S’ISOLER SANS SOLITUDE

S’isoler sans solitude. Éloge du geste au sein duquel tout se repense pour accrocher sur le métal le tumulte de la vie. Le symptôme se rend au silence. Ici, il ne s’agit pas d’adhérer mais de se laisser envahir par plusieurs vies qui s’exaltent mutuellement. Fureur tragique puisque les fantômes n’ont pas tiré leur révérence. […]

13 décembre 2019 ~ 0 Commentaire

OISELEUR OU CHÂTELAIN

OISELEUR OU CHÂTELAIN

Oiseleur ou châtelain, je l’ignore ! Mais j’entr’ouvre la porte. Couleur d’âge et parfum d’enfance sans aucune réelle nostalgie. J’ai connaissance, me semble-t-il- de certaines voies secrètes qu’avec toi je partage et ce sont ces visions qui cernent la nuit, comme un lambeau de flammes qui permet d’apprivoiser la mort. Cela est fil ténu voire ombre […]

09 juillet 2019 ~ 0 Commentaire

S’ELEVER AU REEL

S’ELEVER AU REEL

S’élever au réel et pencher au mystère pour renaître sur le cuivre et déchiffrer le ciel pour enfin percevoir cet or des alchimistes. L’amour à la mort étroitement mêlé. Tendre vers cette beauté qui insulte la camarde mais sans illusion aucune sur notre chute prochaine. Ma future gravure sera dague de jasmin nous laissant cœur […]

26 mars 2019 ~ 0 Commentaire

LA PARTIE OBSCURE DU REEL

LA PARTIE OBSCURE DU REEL

Je prends en considération la partie obscure du réel. Je cherche -sachant pertinemment que la tâche est vaine- où le sens réside. Est-ce dans le théâtre social où le souffle s’accorde aux brumes matinales ou est-ce dans cet arbre dont les battements sont cœur rebelle ? Je l’ignore. L’invisible est en moi. L’impensable aussi. La […]

13 mars 2019 ~ 0 Commentaire

CHAQUE JOUR REGARDER LE SILLON

CHAQUE JOUR REGARDER LE SILLON

Chaque jour, regarder le sillon tracé par le burin ; cet espace est là, posé comme une incitation à disparaître. Silence. Nous sommes hors du langage verbal. Tentative de saisie véritable du destin. Aucun infini illusoire mais une lumière fugace à la cendre de la disparition. Comme une beauté étranglée. Royauté de la mort. Entrevoir […]

12 février 2019 ~ 0 Commentaire

NUITS TRES ANCIENNES

NUITS TRES ANCIENNES

Nuits très anciennes. Hivers prochains. Et fleurs pendues, par lucidité, au balcon de l’ivresse. Apprendre à marcher sur le miroir de l’eau pour saisir la nuit accroupie et observer le silence sous les suaires de lin qui se dénouent. Frêles sont les nudités pérennes lorsque les tuniques glissent sur les dos accablés. Incendies qui poussent […]

09 septembre 2018 ~ 0 Commentaire

DANS L’EMBRASURE DE LA FENÊTRE DE L’ATELIER

DANS L’EMBRASURE DE LA FENÊTRE DE L’ATELIER

Dans l’embrasure de la fenêtre de l’atelier, je pars à la recherche du commencement. L’accord, le « la » de la respiration, dictent le rythme et la vitesse des tracés. Je suis à la fois pulsation et temps de l’absence. Le temps de l’instant, lui, se  meut dans les fractures du cuivre. Éclairs qui animent l’estampe. Au […]

20 juin 2018 ~ 0 Commentaire

MAUVAIS JOURNAL DES JOURS GLAÇANTS

MAUVAIS JOURNAL DES JOURS GLAÇANTS

Mauvais journal des jours glaçants. Mon humeur noire vrille ma vision comme aphasie. Et ce rythme fragile roule sous mes doigts. Sur l’axe d’un reflet, la mort siffle sans cesse pour expulser un sang devenu importun. Dans la cécité grise, je me parle à moi-même. Les lucioles s’épuisent. Et je mâche les mots dont la […]

12 juin 2018 ~ 0 Commentaire

DE CES GESTES EN EPIS SUR LE METAL VIERGE

DE CES GESTES EN EPIS SUR LE METAL VIERGE

Là, apparaîtront des corps qui dormaient en silence sous l’écorce du vent. Cette aura que font naître tes estampes, Ce sont êtres en gésine. Regarde bien les racines de ce vieux cognassier. Elles évoquent le Golem et son collier d’argile. Sur le cuivre que tu caresses, les sillons sont sensuels et jamais ne déchirent le […]

Penserlaconsolation |
Hdaguillaumeh |
Viccenzacreation |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kryzaliid
| Compagnie bibi
| KARIWSKI