11 janvier 2017 ~ 0 Commentaire

L’OISEAU PASSE…

L’oiseau passe en traînant un clocher qui sommeille. Et moi, je reste seul. Je cause avec mon sang ; orage des chimères. Je cherche un peu d’éclat, je cherche une luciole. Ce n’est pas le moment. Je vais naître plus loin. Je sors pour balayer le ciel et ces ombres légères dans les blés fatigués. De ces gestes en épis et lente germination apparaissent des corps qui dormaient en silence sous l’écorce du vent.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Penserlaconsolation |
Hdaguillaumeh |
Viccenzacreation |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kryzaliid
| Compagnie bibi
| KARIWSKI