04 septembre 2020 ~ 0 Commentaire

UNE ETRANGE OFFRANDE

Une étrange offrande comme un infini soudain à l’horizon de la peau.

Au plain-champ de l’univers je suis sans ombre, présence  du poison que me lègue le ciel.

Fleurs à peine écloses dans un champ magnétique.

Avec André Velter je chante le calligraphe du vide. Étranges images pour qui dessine les mots et grave la lumière. C’est dessous la mémoire que réside la beauté. Raison inaltérable. Aimantation du peu. J’aimerais que ces mots puissent être murmurés même dans un cœur en cendres, jusqu’au souffle dernier sur des lèvres absentes.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Penserlaconsolation |
Hdaguillaumeh |
Viccenzacreation |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Kryzaliid
| Compagnie bibi
| KARIWSKI