21 février 2021 ~ 0 Commentaire

L’IDENTITE

L’identité n’est pas uniquement substantielle, elle est aussi relationnelle. Elle est un sentiment. Le moi est, mais pas uniquement, l’ensemble des discours que l’on tient sur vous et que vous tenez sur vous-même

L’identité est, mais pas uniquement, une tentative pour mettre une conscience sur un théâtre d’ombres. Ainsi ne cesserait-on jamais de naître.

 Le sentiment d’identité est labile, sans enracinement réel. C’est une trame mouvante de valeurs, de modèles, de rôles. L’identité est plus un spectre qu’une entité figée. C’est dans les plis incessants de la vie que se forme continuellement notre être. Comme un flux, comme une coulée qui se ferait en soi sans que notre moi en soit la source.

 Fluidité dans l’inquiétude.

 Comme une angoisse à fleur de rive.

 Il est midi. Densité du silence. J’habite des rêves têtus qui me tiennent debout. Et là, entre les colonnes, j’entends parfois des musiques étranges quand des veneurs viennent planter l’acacia sur le tertre du Maître.

 Écrin refermé sur l’olivier sauvage.

 C’est quand la flamme tremble que je suis le plus fort. Là, au jardin des mots, je campe n’importe où sur les rides du mythe.

 Mes F., mes S., je vous dois une confidence. Quand je prends la parole je suis toujours inquiet. Les mots ont-ils pour fonction, de prendre au piège d’illusoires comètes, que d’insolents coursiers poussent vers l’infini ?

 

 

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Penserlaconsolation |
Hdaguillaumeh |
Viccenzacreation |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Kryzaliid
| Compagnie bibi
| KARIWSKI